I++ Records consiste en un projet global de musique assistée par ordinateur initié en 2008, dont le but est la diffusion en ligne la plus large possible via license creative commons. Actuellement en développement, le protocole pPop, après le protocole pPrime dont l'approche était très expérimentale, se veut plus accessible. Le projet audioFactory est issu de la version bêta de ce protocole.


Manifeste I++ Records, disponible sur iplusplus-records.net

"I++ est un netlabel parisien créé en 2001 par un collectif de musiciens/plasticiens sonores, proposant leur musique en libre écoute, téléchargement et diffusion sous license creative commons.

Nos productions de type electro/abstract/experimental sont avant tout motivées par une ire profonde, celle de la misère culturelle de notre époque troublée. Nous ne faisons même plus allusion ici à la production alliénante des majors, mais à l'hyper-segmentation du secteur culturel du Spectacle, où l'on exploite sans vergogne les besoins créatifs des consommateurs désespérés et avilis - en fournissant d'office, par exemple, le logiciel GarageBand sur chaque machine d'Apple.
En résulte un raz-de-marée de musique à base de boucles éculées, diffusé en masse sur le web, enrichissant les sites de diffusions sur le dos des utilisateurs, et prêt à noyer dans l'oeuf les débuts fébriles de la musique libre par l'expression de sa misère-même.

Notre approche est radicalement différente, elle se veut progressive et complexe. Notre musique ne s'adresse certes pas à toutes les oreilles, mais au-delà des vaines questions sur la "froideur" numérique, ce qui nous importe avant tout est de sentir l'humain derrière la machine. Voilà pourquoi nous travaillons essentiellement en live, sur le thème et ses variations, les différences et répétitions, cherchant toutes les possibilités qui s'offrent à nous.

Anonymes, productifs et rigoureux, nous espérons donc que, aussi modeste soit-elle, notre contribution aidera la sphère du Libre à s'épanouir, libérée du carcan hyper-capitaliste et de la misère symbolique qui en résulte."


Responsable du graphisme des couvertures d'album :
Pascal Chirol