Endless Forest est le premier projet d'une série de films interactifs réalisée en collaboration avec Emilie Brout.
Il emploie un extrait de Rashomon, réalisé par Akira Kurosawa en 1950.

Le principe est très simple : la première partie du film, montrant un bûcheron se promenant dans les bois et finissant par découvrir un cadavre, a été découpée en fonction de la direction du personnage : gauche, droite, avancer, reculer. Un joystick élémentaire permet ensuite de contrôler ces passages : lorsque l'on bouge le joystick vers la gauche par exemple, la video cutte instantanément et un plan du personnage se dirigeant vers la gauche est choisi aléatoirement dans la base de donnée. Lorsque l'on ne fait rien, la séquence continue normalement.




Ce système permet une navigation à la fois dans l'espace, mais aussi dans le temps du film. Un prétexte à une promenade infinie, sorte de système de montage en temps-réel, via une interactivité simple qui permet à la fois et de regarder et de jouer. En effet, de nombreux dispositifs de cinéma interactif empêchent une réelle immersion dans le film, l'alignement du temps de conscience sur le temps du film étant régulièrement rompu par des choix conscients à effectuer (les films dont vous êtes le héros). Ici, le personnage se manipule aussi aisément qu'un avatar de jeu vidéo ; il devient véritablement avatar.
Si le spectateur ne manipule pas le joystick, le bûcheron finira toujours par être terrorisé à la fin par la découverte du cadavre, l'interactivité est donc ici un garant de sa tranquillité, en prolongeant indéfiniment la promenade.