Maxime Marion

en coming soon | fr

google earth movies


DuelGeM (d’après Duel de Steven Spielberg, 1971)


Le projet GeM, réalisé conjointement avec Emilie Brout, consiste en une série d’adaptations de scènes provenant de films célèbres dans Google Earth (déclinaison de Google Maps permettant d’explorer précisément le monde en 3D, d’après de nombreuses sources satellites, topologiques et météorologiques mises à jour en temps-réel).

Dans ce logiciel, sur les « véritables » lieux de tournage des scènes, nous reproduisons fidèlement les mouvements de caméra de chaque plan, et nous ajoutons à cela la bande son originale correspondante synchronisée. Le résultat final consiste en une vidéo où le film d’origine est reconnaissable, par son jeu de caméra, son rythme, son ambiance topologique et sonore, mais dans un monde fantomatique, vide de personnages.
Le regardeur se retrouve alors confronté simultanément à plusieurs perspectives et temporalités : l’angle de la caméra du film originel, ses mouvements et son rythme, son propre temps réel (mouvement actuel des nuages), ainsi que la vision satellite et topographique absolue de Google Earth, présentant ces séquences recontextualisées de la manière la plus « objective » possible.
Durant la lecture, on peut également manipuler la caméra avec la souris, afin de découvrir le paysage hors-champ.

La première séquence de la série est issue de la scène d'introduction de The Shining de Stanley Kubrick (1980).
Cliquez sur ce lien ou sur l'image pour la découvrir. (Google Earth doit être installé sur votre ordinateur).





Ce projet est lauréat de la bourse rêve numérique et est réalisé avec le soutien de la SCAM

compression series

Diverses expérimentations sur l'emploi de codecs video, dans le but de générer un maximum d'erreurs de compression.


 


Employé pour un clip :

i++ records pPop

I++ Records consiste en un projet global de musique assistée par ordinateur initié en 2008, dont le but est la diffusion en ligne la plus large possible via license creative commons. Actuellement en développement, le protocole pPop, après le protocole pPrime dont l'approche était très expérimentale, se veut plus accessible. Le projet audioFactory est issu de la version bêta de ce protocole.


Manifeste I++ Records, disponible sur iplusplus-records.net

"I++ est un netlabel parisien créé en 2001 par un collectif de musiciens/plasticiens sonores, proposant leur musique en libre écoute, téléchargement et diffusion sous license creative commons.

Nos productions de type electro/abstract/experimental sont avant tout motivées par une ire profonde, celle de la misère culturelle de notre époque troublée. Nous ne faisons même plus allusion ici à la production alliénante des majors, mais à l'hyper-segmentation du secteur culturel du Spectacle, où l'on exploite sans vergogne les besoins créatifs des consommateurs désespérés et avilis - en fournissant d'office, par exemple, le logiciel GarageBand sur chaque machine d'Apple.
En résulte un raz-de-marée de musique à base de boucles éculées, diffusé en masse sur le web, enrichissant les sites de diffusions sur le dos des utilisateurs, et prêt à noyer dans l'oeuf les débuts fébriles de la musique libre par l'expression de sa misère-même.

Notre approche est radicalement différente, elle se veut progressive et complexe. Notre musique ne s'adresse certes pas à toutes les oreilles, mais au-delà des vaines questions sur la "froideur" numérique, ce qui nous importe avant tout est de sentir l'humain derrière la machine. Voilà pourquoi nous travaillons essentiellement en live, sur le thème et ses variations, les différences et répétitions, cherchant toutes les possibilités qui s'offrent à nous.

Anonymes, productifs et rigoureux, nous espérons donc que, aussi modeste soit-elle, notre contribution aidera la sphère du Libre à s'épanouir, libérée du carcan hyper-capitaliste et de la misère symbolique qui en résulte."


Responsable du graphisme des couvertures d'album :
Pascal Chirol

rashomon - endless forest

Endless Forest est le premier projet d'une série de films interactifs réalisée en collaboration avec Emilie Brout.
Il emploie un extrait de Rashomon, réalisé par Akira Kurosawa en 1950.

Le principe est très simple : la première partie du film, montrant un bûcheron se promenant dans les bois et finissant par découvrir un cadavre, a été découpée en fonction de la direction du personnage : gauche, droite, avancer, reculer. Un joystick élémentaire permet ensuite de contrôler ces passages : lorsque l'on bouge le joystick vers la gauche par exemple, la video cutte instantanément et un plan du personnage se dirigeant vers la gauche est choisi aléatoirement dans la base de donnée. Lorsque l'on ne fait rien, la séquence continue normalement.




Ce système permet une navigation à la fois dans l'espace, mais aussi dans le temps du film. Un prétexte à une promenade infinie, sorte de système de montage en temps-réel, via une interactivité simple qui permet à la fois et de regarder et de jouer. En effet, de nombreux dispositifs de cinéma interactif empêchent une réelle immersion dans le film, l'alignement du temps de conscience sur le temps du film étant régulièrement rompu par des choix conscients à effectuer (les films dont vous êtes le héros). Ici, le personnage se manipule aussi aisément qu'un avatar de jeu vidéo ; il devient véritablement avatar.
Si le spectateur ne manipule pas le joystick, le bûcheron finira toujours par être terrorisé à la fin par la découverte du cadavre, l'interactivité est donc ici un garant de sa tranquillité, en prolongeant indéfiniment la promenade.

manolosanctis



Créée en mars 2009 par Arnaud Bauer (président), Mathieu Weber (directeur technique) & Maxime Marion (directeur de l'édition), manolosanctis est une maison d'édition de bandes dessinées basée en ligne, à la fois youtube de la BD et éditeur de jeunes talents, où la communauté des internautes peut activement participer à sa ligne éditoriale. Le site fournit tous les outils classiques de social media, partage, export, etc.

A l'heure actuelle manolosanctis c'est plus de 12.000 membres, 600 auteurs, 1.200 albums publiés en ligne ainsi que 1.000.000 de lectures. 16 albums papier sont prévus d'ici janvier 2011, dont 10 déjà édités et disponibles dans toutes les bonnes librairies.

Découvrir le site : http://www.manolosanctis.com


           





Premier album édité : Oklahoma Boy de Thomas Gilbert :